Coucou, je vous retrouve pour vous donner mon avis sur le nouveau roman de Bridget Page, reçu en service presse. Je tiens à remmercier chaudement l'auteure de m'avoir de nouveau fait confiance.

timothy-blake---la-mort-en-heritage-946664

 

Résumé:

Depuis longtemps fasciné par les sociopathes, Gildas Gabin a obtenu un certificat de Sciences Criminologiques avant d’intégrer la Police. Confronté très rapidement à une affaire de meurtres en série, ses connaissances, conjuguées à des capacités sensorielles hors norme, lui ont permis de se bâtir une réputation qui l’amène désormais à intervenir aux quatre coins de l’Europe. C’est dans ce cadre que l’on fait appel à lui pour résoudre une série de meurtres sur La Rochelle, une ville reliée au pire de ses souvenirs et au plus cuisant de ses échecs. Timothy Blake est officiellement infirmier anesthésiste intérimaire. C’est du moins ainsi qu’il apparaît à sa femme, Rachel. Mais la réalité est tout autre. Tim a des besoins très particuliers et un hobby peu commun : il tient de son père un lourd héritage qu’il s’efforce de perpétuer, y travaillant sans relâche depuis bientôt dix ans. Désormais, Tim se sent prêt à voler de ses propres ailes, quitte à se dédouaner des consignes paternelles, à surfer sur les vagues de la décadence, à repousser les limites de la cruauté, mais aussi celles de sa propre jubilation… 

Timothy Blake nous entraîne au cœur de sa sordide passion, tandis que Gildas Gabin s’efforce de débusquer l’« artiste » et de stopper l’hémorragie. Privé de ses aptitudes si particulières, hanté par un spectre qui obscurcit son jugement, il lui faudra résoudre l’énigme de son passé pour mettre le point final à la série sanglante qui terrorise La Rochelle. 

Entre haine et fascination, les deux hommes se lancent dans une course-poursuite qui les mènera au plus intime secret de l’autre, les faisant basculer dans un affrontement personnel irréversible dont la mort pourrait s’avérer l’ultime issue.

Avis :

C'est avec une grande impatience que j'ai attaqué ce livre, en effet, l'auteure m'avait corrompue avec sa précédente saga et je voulais absolument la redécouvrir, et ce que je peux affirmer sans aucune retenue, c'est qu'avec ce roman je la redécouvre complément. Cette auteure a le don de donner vie au plus terrible des psychopathes. J'ai frissonné avec l'impression malsaine d'assister pour de vrai aux meurtres. Non, vraiment chapeau bas à Bridget Page, elle a ce je ne sais quoi, qui donne une impression de réalité à des situations qui ne le sont pas. Sincèrement elle a un don ou tout simplement un talent monstre! Je me dois d'avouer avant de rentrer plus dans le vif du sujet, que je ne lis pas de Thriller, en fait, je lis que les siens, pourquoi? Parce qu'elle a le pouvoir de rendre quelque chose de moche, presque beau voir même justifiable, et c'est là que son don se manifeste. J'aurai dû vouloir le tuer de mes propres mains ce taré de Tim mais pourtant, je ne sais pas, une part de moi, a eu envie de le dédouaner, bon une infime part, mais une quand même!

Tout au long de ma lecture, j'ai été malmené, j'ai souffert avec les victimes, j'ai ressenti leurs souffrances, leurs supplices et à l'instart de Gildas, je n'ai eu qu'une seule obsession, arrêter une bonne fois pour toute ce "Charpentier naval" et j'ai même pleuré. Bref, ça a encore été une lecture prenante, dérangeante et extrêmement malmenante mais parce qu'il y a un tout mais tout petit "mais", j'en attendais un peu plus du personnage de Timothy. Je ne sais pas, j'aurai voulu un tout petit peu plus de perversion. Comme quoi Bridget Page m'a habituée à pire. Il m'a manqué quelque chose pour faire de cette lecture un coup de coeur, néanmoins c'est un excellent roman qui m'a tenue en haleine jusqu'à la dernière ligne qui je dois bien l'avouer, m'a énervée mais que j'ai trouvé plus que justifié. Car parfois, nous n'avons pas d'autre choix que de nous mettre à hauteur de notre adversaire...

Bravo à l'auteure pour ce livre, je ne verrais plus les psychopathes de la même manière et surtout bravo, car j'ai très bien ressenti le travail de recherche mené en amont sur cette pathologie si je puis dire. On voit qu'elle sait de quoi elle parle ce qui fait un brin flipper quand même... Bridget Page une sociopathe?? Non!!! Une artiste des mots? Oui sans aucune doute!!!

5/5

Je vous rerouve très vite. Bisous Bisous